TYPO3 6.0 Alpha 1 : petit aperçu

Publié le Mis à jour le

La première version alpha de TYPO3 6.0 est sortie le 23 mai 2012. La prochaine alpha est prévue pour le 26 juin.
Vous pouvez consulter la roadmap ici : http://forge.typo3.org/projects/typo3v4-core/roadmap

Comme vous le savez peut-être déjà, la version 4.7 sera la dernière version de la branche 4. La branche 5 n’existera pas, afin de faire table rase sur tout ce qui a été dit sur Phoenix.

On repart donc sur une v6 avec son lot de nouveautés décrites sur typo3.org.

J’ai installé « l’introduction package » mais j’ai rencontré assez rapidement un premier souci. Il est en fait lié à l’utilisation de tt_news, qui fait encore appel à la méthode readLLXMLfile, méthode marquée comme étant dépréciée depuis la version 4.6 de TYPO3. Elle n’existe plus dans la version 6 car remplacée par getParsedData().

Le deuxième souci est apparu lorsque j’ai voulu vérifier la mise à jour des extensions. L’option est manquante dans le gestionnaire d’extensions.

Ensuite, troisième souci, impossible d’enregistrer l’utilisation du français comme langue du backend. Pourtant, j’ai réussi à mettre mon nom puisqu’il apparait près du bouton de déconnexion, mais il n’apparait pas dans mes données personnelles.

Il y a forcément d’autres soucis… Je ne vais pas trop m’attarder, il s’agit d’une alpha !

Voici donc sans plus attendre, les nouveautés de cette version.

– amélioration de l’utilisabilité du backend. Selon Wikipedia, l’utilisabilité est « le degré selon lequel un produit peut-être utilisé […] pour atteindre des buts définis avec efficacité, efficience et satisfaction […].
Il reste encore pas mal de travail à accomplir, mais des petits changements sont apparus.

L’insertion d’éléments de contenu est plus explicite. On retrouve cette possibilité d’insérer des contenus dans les éléments spéciaux de l’assistant.
Modification de l’ordre de quelques icones, des éléments de contenus dans l’assistant. Ces changements sont mineurs.

– nettoyage du code… encore et encore. Le but consiste à éduquer un peu plus les développeurs à délivrer un code orienté davantage sur la qualité en proposant un modèle sur lequel s’appuyer.

Les modules de backend log (belog) et viewpage ont été migrés vers Extbase. Sachez que les modules about et aboutmodules ont été les premiers à connaitre cette migration avec TYPO3 4.7. Si vous souhaitez développer des modules backend, c’est un bon point de départ !

Une quantité importante de code déprécié a été supprimée. Il convient de tester ses extensions sous cette version alpha pour vérifier leur portabilité sur la prochaine version de TYPO3. tt_news ne fonctionne plus par exemple…

Le bootstrap qui permet d’initialiser TYPO3 a été retravaillé. Il y a plusieurs classes et méthodes, ce qui permettra une meilleure maintenance du code PHP.

Quelques remarques :

– La méthode de Xclass a été modifiée. Il faut ajouter une entrée avec ‘ux_’ en préfixe de la classe surchargée dans le fichier ext_autoload.php de votre extension. Voir ici pour plus d’informations et des exemples : http://wiki.typo3.org/Autoload

– Extbase et Fluid sont toujours chargées car utilisées dans des extensions système obligatoires

– Implémentation de FAL ou la couche d’abstraction de fichiers (File Abstraction Layer)

Les fichiers dans fileadmin peuvent être localisés dans un « nuage » ou « cloud ». Le cloud, c’est le stockage en ligne de fichiers. Ces fichiers sont généralement localisés sur une multitude de serveurs dispersés sur plusieurs continents. Quand vous naviguer sur un site internet, les fichiers sont délivrés depuis le serveur le plus proche de votre localisation pour accélerer l’affichage des pages. Vous connaissez certainement ces solutions : Dropbox, Box, Hubic, Ubuntuone… Il existe également des solutions plus professionnelles existent comme Amazon S3.

L’espace de stockage par défaut est fileadmin. Vous pouvez en ajouter d’autres. Il suffit de se rendre en mode LISTE sur la page id=0, tout en haut de l’arborescence.

Par couche, celà signifie aussi que la base de données joue un rôle tampon en permettant de stocker des informations sur les fichiers : permissions, utilisation d’un fichier sur telle ou telle page, … ce qui permettrait de diminuer les doublons car il n’y aurait plus qu’une seule référence pour chaque fichier. Des tâches planifiées sont également prévues pour le nettoyage automatique de vos instances TYPO3.

L’insertion d’images dans les éléments de contenu « images » ou « texte et image » est plus claire.

TYPO3 6.0 implique l’utilisation d’extensions compatibles et ne contenant pas de code déprécié. Bien que l’on soit en version alpha 1, il est temps de vous interroger sur les extensions que vous utiliserez à l’avenir et sur vos méthodes de développements. TYPO3 6.0 représente une nouvelle étape. Ca serait dommage de ne pas pouvoir l’utiliser au mieux de ses possibilités 😉

Publicités